Musée des Arts Contemporains de la Fédération Wallonie-Bruxelles

Archives

En un certain désordre, assemblés

MAC’s – Grand-Hornu
18 février 2012
http://www.mac-s.be/index.php?option=com_content&task=view&id=334&Itemid=30

En partenariat avec le LAM, Musée d’art Moderne de Lille Métropole, Le MAC’s a organisé en en 2012 le colloque « En un certain désordre assemblé ».
Le MAC’s a proposé quatre ateliers à partir de quatre œuvres de sa collection,  dites variables, c’est-à-dire que tant au plan matériel que de leur mise en place, les œuvres en question se prêtaient à une part d’interprétation, puisque le conservateur devenait partie prenante de la réalisation de l’œuvre.

Les œuvres proposées étaient le Pavillon de Michel François, La présentation d’un corps rond d’Ann Veronica Janssens, la Ville de Marianne Berenhaut, et Les Registres du Grand-Hornu de Christian Boltanski.

L’œuvre de Michel François posait la question de la conservation non pas de la matière, mais du geste nécessaire à la réalisation de l’œuvre à chacune de ses présentation. L’œuvre est chaque fois refaite par l’artiste, son assistant et potentiellement le personnel du Musée.

L’œuvre d’Ann Veronica, immatérielle puisque constituée de fumée et de lumière, questionnait la nécessité de la conservation des  composantes technologiques de l’œuvre  - projecteur et machine à bouillard -  potentiellement désuètes. Comment pouvoir donc assurer la réalisation de l’image à partir du moment où ces supports deviennent obsolètes ?

L’œuvre de Marianne Berenhaut est une installation variable. Elle peut  être placée dans le champ du théâtre  puisque sa mise en place,  à défaut de répondre à un protocole fixe, relevait d’un récit que le conservateur doit interpréter.

L’œuvre monumentale de Christian Boltanski posait quant à elle la question de la pertinence du lieu, celui-ci étant partie prenante de la possibilité de l’œuvre. Le lieu valait au plan symbolique bien évidement, mais également comme médium puisque participant à ce que l’on peut dire être  l’atmosphère de l’œuvre.