Musée des Arts Contemporains de la Fédération Wallonie-Bruxelles

Jef Geys

Quadra

Pendant plus d’une cinquantaine d’années, l’artiste belge Jef Geys a organisé son projet artistique à géométrie variable depuis son village de Balen en Campine. Cette région à cheval sur la Belgique et les Pays-Bas qui se distingue du paysage industriel environnant par une nature relativement préservée. Associé à l’art conceptuel au sens large, cet artiste soucieux d’élargir l’esthétique au domaine de l’éthique voire du politique, multiplia les liens que son œuvre entretient naturellement avec le contexte social où elle s’ancre et cette dimension autobiographique à laquelle elle n’entend nullement échapper. C’est pourquoi nombre de ses actions eurent lieu à l’intersection de la sphère privée et de l’espace public : participer à une grève locale, s’interroger sur le langage populaire, semer des graines dans son jardin, notamment. En 2009, sa participation à la Biennale de Venise, comme représentant de la Belgique, confirmait en ce sens son intérêt particulier pour la notion de « terroir », avec Quadra Medicinale, un projet interdisciplinaire et coopératif pour lequel quatre personnes furent sollicitées afin de répertorier dans leurs villes respectives (Villeurbanne, NYC, Moscou, Bruxelles), sur un kilomètre carré, une douzaine de plantes sauvages, dans l’intention utopique d’apprendre aux SDF à se soigner avec ce-qui-pousse-en-rue.
À l’invitation cette fois du MAC’s, Jef Geys déclina en 2018 le projet Quadra sur le site du Grand-Hornu, en y implantant  dès le printemps huit bacs dont la forme reproduit schématiquement les frontières géopolitiques de huit pays européens : Allemagne, Pays-Bas, Italie, Espagne, Portugal, Grande-Bretagne, France et Belgique. Dans ces « jardins », tous égaux en superficie (à la manière du célèbre Atlas à l’usage des artistes et des militaires de Marcel Broodthaers), seront semées des plantes sauvages, typiques de ces territoires, afin d’observer ensuite leur évolution naturelle au sein de ces biotopes. Organisé en partenariat avec le laboratoire de zoologie de l’Université de Mons, Quadra mobilise, comme pour le pavillon belge à Venise, un correspondant dans chacun des huit pays désignés et sert de cadre à une réflexion critique sur les rapports de force entre nations ou les enjeux écologiques auxquels l’artiste s’est toujours montré sensible.

Le commissariat de cette exposition a été confié à Françis Mary.

Jef Geys est malheureusement décédé le 12 février 2018 à Genk. Néanmoins, l’équipe du MAC’s s’est engagée à poursuivre son travail en respectant scrupuleusement sa démarche.