Musée des Arts Contemporains de la Fédération Wallonie-Bruxelles

Oriol Vilanova

Cabinet #13

Né en 1980 à Barcelone, Oriol Vilanova vit aujourd’hui à Bruxelles où il écume les marchés aux puces à la recherche de cartes postales. Ces images que l’on emporte avec soi au retour de vacances ou après une visite au musée afin d’en préserver le souvenir constituent les fragments biographiques d’une fresque collective où font sens avant tout la répétition et la différence des images comme des mots à leurs dos.

S’étirant entre la performance, la documentation et l’installation, sa pratique artistique prend généralement pour point de départ l’importante collection de cartes postales (plusieurs milliers) qu’il rassemble de manière quasi obsessionnelle depuis maintenant 15 ans. Jouant avec l’idée de répétition, de classement et d’accumulation, Oriol Vilanova respecte un modus operandi précis et une mise en place stricte de ses installations. Les questions de mises en scène et de cadres narratifs sont au cœur de sa réflexion et le poussent à s’interroger sur la manière dont le regard peut être orienté grâce notamment aux techniques de monstration choisies. Il exprime par ailleurs un intérêt particulier pour des thématiques comme le temps, la mémoire, l’histoire et s’interroge sur la notion de « devenir document ». Son exposition sera l’occasion de présenter pour la première fois l'installation Vues Imaginaires acquise par le musée en 2019 et qui résonne étrangement avec l’ancien charbonnage du Grand-Hornu.