Le MACS

Situé sur le site de l’ancien charbonnage du Grand-Hornu (classé au Patrimoine mondial de
l’UNESCO), le Musée des Arts Contemporains de la Fédération Wallonie-Bruxelles (MACS) a ouvert ses portes en 2002. Avec le centre d’innovation et de design (CID), il constitue l'un des pôles culturels axés vers la pluridisciplinarité des arts.


Outre la constitution d’une collection riche de plus de 450 œuvres, le musée développe un vaste
programme d’expositions d’envergure internationale, tantôt monographiques (Tony Oursler, Anish
Kapoor, Christian Boltanski, etc.) tantôt thématiques (Sisyphe, Le Jour se lève ; S.F. Art, Science &
Fiction ; Rebel Rebel, Art + Rock, etc.).


Le MACS organise également d’ambitieuses résidences d’artistes conduisant à des productions
d’œuvres spécifiques en lien avec un axe important de sa programmation : la mémoire. Ainsi, en
2017, l’artiste américaine LaToya Ruby Frazier a réalisé une large enquête photographique sur
l’histoire des mineurs du Grand-Hornu. En 2019, c’est l’artiste néerlandaise Fiona Tan qui investigua les archives de l’utopiste Paul Otlet conservées au Mundaneum.


Par ailleurs, le MACS attache une attention particulière à la médiation culturelle, à la publication
d’ouvrages et à l’édition de lithographies.